31 janvier 2007

Défense d'Anselme PETETIN

Décembre 1834. De la Suisse, où il s’est réfugié, Anselme Petetin adresse à son avocat le mémoire en défense qu’il destine à la Cour des Pairs, juridiction politique d’exception, devant laquelle il est déféré à la suite de l’insurrection lyonnaise d’avril 1834. Il est inculpé de provocation à l’attentat contre la sûreté de l’Etat. Anselme Petetin vient d’avoir vingt-huit ans. Malgré son jeune âge, l’accusation le présente comme le plus important et le plus habile des prévenus lyonnais. * *     * ... [Lire la suite]